Motard-Passion


 
PortailAccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexionBlog Motard-Passion

Partagez | 
 

 Carbus et réglages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Carbus et réglages   Ven 7 Sep - 4:24


Le carburateur est le système le plus répandu en moto pour fabriquer le mélange air / essence, il utilise une dépression due au passage de l'air pour aspirer l'essence et l'y mélanger (effet venturi)


1 : Boisseau
2 : Gicleur principal
3 : Aiguille
4 : Ressort de boisseau
5 : Membrane
6 : Prise de dépression
7 : Cuve

Principe de base d'un carburateur:
En accelérant, on soulève le boiseau, augmentant le volume d'air admis. Du même coup on soulève l'aguille qui est solidaire du boiseau. L'air qui s'engouffre dans le moteur, aspire au passage de l'essence. En relachant la poignée des gaz on crée l'effet inverse.


(A)- Gicleur principal / image de droite : aiguille avec 5 réglages prédéfinis
(sur la photo,juste en-dessous du gicleur principal se trouve le gicleur de ralenti (au fond d'un trou) accessible avec un tournevis plat et étroit +-4mm)



La carburation et réglages des carburateurs
Nb: Je m'adresse ici à des personnes qui se débrouillent en mécanique. Je décline toute responsabilité si qqun de pas trés calé en méca foire tous ses réglages et tombe en rade. Mais si cela arrive, n'hésitez pas à m'écrire !

Une moto fonctionne grâce à pleins d'éléments extérieurs au moteur, la carburation permet d'avoir un mélange air-essence le plus juste possible pour avoir une combustion la meilleure possible pour exploiter au maximum la puissance du moteur.

Le dosage:

C'est à dire le respect d'une proportion air/essence de façon à obtenir une combustion rapide et complète du mélange carburé. Le dosage détermine ce que l'on appelle la richesse.
En théorie: On estime qu'il faut brûler une proportion air / essence de 15g / 1g.
En pratique: Pour obtenir une combustion aussi complète que possible et donc une économie de carburant, on brûle une proportion air / essence d'environ 18g / 1g.

Mélange riche: Si on à une proportion de - 18g / 1g. Il n'y a pas assez d'air pour brûler l'essence, les imbrûlés se traduiront par une fumée noire à l'échappement et par une consommation excessive. A l'extrème, le moteur risque de caller.

Mélange pauvre: Si on à une proportion de + 20g / 1g d'essence. C'est un mélange qui sera long à brûler, la combustion devenant trop longue les gazs continueront de brûler pendant tout la descente du piston, ce qui provoquera un échauffement du motuer préjudiciable à son rendement thermique. Et à l'extrème, on risque de brûler les soupapes et de déteriorer les bougies,voire de faire un serrage .

Ces pistons 2T-ci ont juste cassé au niveau de leur "jupe" sous la contrainte et la chaleur... dans le pire des cas elles peuvent aller jusqu'à exploses dans le cylindre... je laisse imaginer la suite

Vous voici prévenu mais je vais rassurer en disant que ces cas ci sont du genre extrème... meme avec une carburation hyper pauvre et dans les embouteillages et je ne sais pas quoi d'autre les moteurs actuels sont faits pour résister à bcp de contraintes dont un excès de chaleur
Maintenant il est vrai que si l'on roule en plus moteur limite zone rouge avec une mauvaise carburation,lààà je ne dis pas
A vrai dire ce n'est surement pas sécure non plus

Réglage des carburateurs

Symptômes :

-Le moteur ratatouille, consommation élevée, fumée noire, électrodes des bougies noire : Carburation trop riche

-Le moteur manque de puissance : carburation trop pauvre

Dans les deux cas, un réglage de la carburation s'impose.

Niveau de cuve :(nécessite le démontage de la cuve de chaque carburateur)

Le niveau de cuve est assuré en général par un flotteur qui ouvre ou ferme le pointeau d’arrivée d’essence. Si le mélange est trop riche ou si le carbu pisse l’essence, il est fort probable que le niveau de cuve soit trop important. Consultez la revue technique qui donne en général la hauteur du flotteur lorsque le pointeau commence à fermer l’arrivée d’essence. Sinon réglez la patte d’appui du pointeau pour corriger le niveau de cuve. Procédez avec minutie, si le réglage d’origine ne donne pas de meilleurs résultat, essayez en d’autres jusqu’à obtenir le bon.

Nettoyage des gicleurs : (ne pas faire ça avec une aiguille!!! )(nécessite le meme démontage que pour régler le niveau d'essence dans les cuves)

Les gicleurs sont les petites vis en bronze vissées dans le corps du carburateur et accessible en général en déposant la cuve inférieure. Ces vis sont percées en leur axe, ce qui permet le passage de l’essence. Le nettoyage de ces gicleurs se résume à souffler dedans une fois déposés.

Réglage de la richesse : (aucun démontage ou presque... pas les carbus en tout cas )

Sur certain carbus une vis d’air permet de régler la richesse de la carburation. Ce réglage s’effectue avec un moteur à la température de fonctionnement. Bien-sûr on considère que les bougies sont en état et que les soupapes sont réglées. Donc faire tourner le moteur jusqu’à ce qu’il soit chaud et essayer d’abord un réglage standard qui se situe à environ 1 tour et demi avant le blocage de la vis. Moteur au ralenti, il suffit de serrer ou de desserrer la vis par quart de tours successifs et d’écouter les variations de régimes. On arrêtera le réglage au moment ou le ralentit est à son plus haut. Si le réglage est impossible c’est que les gicleurs sont sales ou qu’il y a un autre problème sur les carbus.

Modifications :

Elles concernent 4 composants : l'aiguille, le gicleur principal, le gicleur de ralenti, la vis d'air.
Gicleur principal
Le nombre gravé sur le gicleur indique la taille du trou (en 1/100ème de mm) par lequel passe le carburant.
Si la bougie est blanchâtre, le mélange est trop pauvre. Remplacer le gicleur par le modèle de taille supérieure.
Si la bougie est noire ou humide, le mélange est trop riche. Réduire la taille du gicleur principal.
Régler le carburateur de manière à obtenir une puissance correcte à tous les régimes.
Un mélange trop pauvre entraîne une surchauffe et un risque de serrage. A l'inverse, un mélange trop riche provoque des ratés et des encrassements de bougie.
(Le plus simple reste encore de régler l'arrivée d'essence en fonction des bougies... plutot que de commencer à changer de nombreuses pièces )

Réglage de la carburation

Le réglage de la carburation n'est pas aussi difficile que certains le prétendent. Il suffit d'avoir une connaissance des composants de la carburation et de leur interactivité.

Chauffer le moteur avec les réglages de carburateur standards, effectuer 2 ou 3 tours de circuit et examiner la bougie.

Inspectez l’état des bougies d’allumage

La présence de plusieurs carburateurs implique une ouverture de leurs papillons (ou boisseaux, selon le type) simultanée et identique sous l’action de la poignée de gaz. Avec l’usure des axes et pièces en mouvement, les effets néfastes des vibrations, un décalage peut se produire. Chaque cylindre aspirant mécaniquement de la même façon, le dosage de chaque carburateur sera différent. Le mélange air-essence est alors faussé et votre moteur se retrouve avec une chambre de combustion trop riche qui côtoie une trop pauvre : un cocktail loin d’être idéal pour la santé du moteur et son rendement. Une combustion trop pauvre entraîne la présence résiduelle d’oxygène à haut régime, laquelle peut provoquer l’entrée en combustion de l’alliage d’aluminium de la calotte du piston sous l’effet de la surchauffe. A terme, c’est le trou dans le piston. Vérifiez donc la synchronisation de vos carburateurs en examinant la couleur des électrodes de vos bougies. Celle de gauche sur la photo est très noire, donc trop riche. Une électrode centrale de couleur très blanche révèle que sa carburation est trop pauvre : danger. Effectuez ce contrôle après avoir parcouru un trajet sur la route, pas après avoir tourné 5 mn au starter !

Cas extrème (compétition ou fan de vitesse maxi )
Facteurs de correction (en fonction de l'altitude et de la température)

NB:Les recommandations suivantes sont basées à partir de réglages standards. N'effectuer ces réglages que s'ils sont necessaires.



J'espère avoir été assez complet et j'ai mis dans le meme sujet carburateur et réglage de la carburation qui sont fortement liés
Ps:les réglage de la carburation mettent la première fois une bonne heure... par la suite c'est fait en 20 min chrono bon courage tout de meme à celles ou ceux qui voudraient essayer



Bon courage car c'est pas tout d'avoir le bon matos mais faut encore comprendre comment le faire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Ven 7 Sep - 8:30

Très bon article nicko cheers
Par contre, chez moi, les tofs ne passent quasi pas, j'ai que le schéma animé du départ et les 2 pistons foutus. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Ven 7 Sep - 15:51

cisse-Waldorf a écrit:
Très bon article nicko cheers
Par contre, chez moi, les tofs ne passent quasi pas, j'ai que le schéma animé du départ et les 2 pistons foutus. scratch


Bah ouais malheuresement chez moi aussi et j'arrive pas a les integrer au post desoles les petits loups
Revenir en haut Aller en bas
jeanmarc757_Gonzo
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4544
Age : 53
Localisation : Bioul
emploi : Marin, Tec. armes
Loisirs : moto, pêche, rencontre, balade
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Ven 7 Sep - 18:16

merci nicko, mais ........... chez Honda ont est à l'injection siffle
non, sans blague, très interesant !

_________________
Honda squette, Honda rachète

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarc757bis.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Ven 7 Sep - 22:38

vi très interressant cheers , mais le plus simple, je pense, concernant la richesse est de garder les reglages d'origine qui sont le gage d'un fonctionnement correct dans toutes les situations :cyclop: D'ailleurs la plupart des machines recentes qui avaient encore la chance de rouler avec carbus, les trous d'accès aux vis de richesses sont scellés (depollution oblige...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Dim 9 Sep - 20:03

jeanmarc757_Gonzo a écrit:
merci nicko, mais ........... chez Honda ont est à l'injection siffle
non, sans blague, très interesant !



Ouais on la connais l'injection de Juup' dans les veines des motards hein
Revenir en haut Aller en bas
Dia'bless
motard expérimenté
motard expérimenté
avatar

Féminin
Nombre de messages : 520
Age : 36
Localisation : Binche
emploi : Agent de sécurité
Loisirs : moto et embêter mon monde
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Lun 10 Sep - 16:40

jeanmarc757_Gonzo a écrit:
merci nicko, mais ........... chez Honda ont est à l'injection siffle
non, sans blague, très interesant !

parait que moi j'ai toujours un carb portant c'est une honda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Carbus et réglages   Lun 10 Sep - 17:41

Dia'bless a écrit:
jeanmarc757_Gonzo a écrit:
merci nicko, mais ........... chez Honda ont est à l'injection siffle
non, sans blague, très interesant !

parait que moi j'ai toujours un carb portant c'est une honda



Tu as raison garde ton carbu et enfume les tous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carbus et réglages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carbus et réglages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carbus
» Montage carbus sur v6
» Déposer les carbus
» Réglages de suspensions XTZ 1200
» Carbus pièces et réglages / réglage de l'allumage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Motard-Passion :: ICI ON PARLE EXCLUSIVEMENT MOTO :: L'atelier mécanique-
Sauter vers: